Nos salamandres chéries

Après nos hirondelles et en attendant de parler de nos petites chauve-souris (ce sera une dédicace spéciale Chacha) , nous vous présentons nos salamandres chéries.
Cet article participe au rendez-vous mensuel #EnFranceAussi. Le thème de ce mois choisi par Mali de Un pied dans les nuages est feu. Ne dit-on pas que la salamandre née du feu? Qu’elle traverse les flammes?

#EnFranceAussi est ce rendez-vous que l’on ne présente plus (enfin si je présente) instauré par Sylvie de Le coin des voyages. Un rendez-vous qui nous emmène aux quatre coins de France à découverte de son patrimoine, sa gastronomie, son histoire..

Mythe et légende

Légendes et mythologie nous, on aime. Commençons donc par l’aspect légendaire pour évoquer l’histoire de ces petites créatures aussi belles que mystérieuses. Pour cela, faisons un bon en arrière, bien avant que François Ier en fasse son emblème royal.
Depuis l’antiquité, la salamandre est perçue comme un animal mythique, fascinant et flippant à la fois.

Elle nait dans le feu, y vit et a la faculté d’éteindre les brasiers. Ses aptitudes surnaturelles ne lui ont pas vraiment rendu service puisque l’homme (cet être supérieur) n’hésitait pas à jeter des spécimens dans le feu pour l’éteindre. Il se badigeonnait le corps du sang de cet amphibien afin de s’immuniser contre les flammes. La légende fait son chemin, c’est ainsi qu’au Moyen-Age notre salamandre aurait des ailes et cracherait du feu. De la salamandre au dragon il n’y a qu’un pas.
Comment croire qu’un être vivant puisse vivre dans le feu ? En réalité, la souche des arbres est l’un des ces endroits cosy qui abrite les salamandre lorsqu’elles hibernent. On imagine la tête du gars qui en alimentant son feu de cheminée voit sortir des buches ces petites créatures noires, luisantes et tachetées de jaunes. Pas de doute, il assiste à la naissance de la bête.

Comme ça ne suffit pas, la Salamandre serait une redoutable empoisonneuse, souillant les arbres, les fruits et l’eau d’un simple contact.

Pline l’ancien disait de la salamandre:

« Qu’une goutte de sa salive touche n’importe quelle partie de notre peau suffit pour faire tomber tous nos poils et cheveux.« 

Lente et peu agile, la salamandre a développé des principes de défenses tels que la répulsion (ses couleurs seraient en effet un moyen de dissuader tous prédateurs qui tentent de la déguster) et la sécrétion cutanée. Il est possible que le contact avec sa peau soit irritant pour l’homme qui tente de lui faire des caresses. Si un animal la croque, la dite sécrétion fera le travail en provocant des réactions comme des contractions musculaires qui aura pour effet de lâcher la proie.
Malgré toutes les explications rationnelles et logiques, la salamandre est et reste une créature éternellement lié au feu.

Cet amphibien nocturne

Noire, tachetée d’un jaune flamboyant (parfois orange), luisante, la salamandre est un amphibien. Elle pond ses larves dans l’eau mais vit sur terre. D’ailleurs elle ne sait pas nager. Elle vit cachée, et sort surtout la nuit. Chez nous elle a élu domicile dans le regard de la maison. Elle s’y épanouie, s’y reproduit et nous la laissons en paix. Evidemment à notre arrivée la prochaine chose que l’on fait avant toute chose est de vérifier que nos copines sont toujours là. Et non contrairement aux croyances anciennes, la salamandre ne nait pas des flammes mais de l’eau. Elle fait partie des premiers spécimens à avoir quitter la vie aquatique pour une vie terrestre. A part les larves, la salamandre n’a pas trop à craindre des prédateurs. Un des danger qu’elle encourt est lorsqu’elle traverse la route. Nombreuses sont celles qui passent sous les roues des voitures.

On rentre à la maison petite salamandre . (Ugo sauveur de salamandre)

La prochaine fois, je vous parlerai de nos copines les Licornes qui ont élu domicile dans le jardin. Mais non j’déconne.
Pour voir les publications des copains, c’est sur la carte de Pauline.

17 commentaires

  1. Alors je trouve ça carrément classe d’avoir des salamandres chez soi. Vous leur avez donné des petits prénoms ? Je n’en ai jamais croisé mais j’aimerais tellement voir (en même temps je ne me balade pas la nuit) !

    Aimé par 1 personne

  2. Quelle chance d’avoir des salamandres dans son jardin. En plus elles n’ont pas l’air sauvages ! Nous ce sont plutôt les lézards des murailles qui ont élu domicile dans notre jardin. Difficile de les approcher car ils sont peureux !

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s